La théorie de la relativité

Ceci montre qu’une particule au repos possède une énergie considérable du fait même de sa masse; c’est cette énergie qui peut être libérée au cours des réactions nucléaires.

La formule d’Einstein Eo= mc²

 

 Définition

Théorie reposant sur une analyse critique des notions d’espace et de temps. Einstein remit en question les notions de temps absolu et d’espace universel.

la notion de simultanéité de deux événements se produisant en des lieux différents: deux signaux pourront être simultanés pour un observateur placé dans un repère R sans l’être pour un observateur placé dans un repère R’ en mouvement par rapport à R. Einstein proposa en 1905 :

  les postulats de la relativité restreinte.

 Des repères animés les uns par rapport aux autres de mouvements rectilignes uniformes sont équivalents; il n’est pas possible de distinguer parmi eux un repère privilégié qui serait absolu. De tels repères sont dits galiléens. Les lois physiques ont même formulation mathématique dans tous ces repères.

 La lumière se propage dans le vide de façon isotrope, et sa vitesse c est la même quel que soit le repère dans lequel on la mesure.

 La formule d’Einstein Eo= mc²

montre qu’une particule au repos possède une énergie considérable du fait même de sa masse; c’est cette énergie qui peut être libérée au cours des réactions nucléaires.

La relativité générale, qui constitue une extension de la théorie précédente aux repères non galiléens, postule que les forces d’inertie sont assimilables aux forces gravitationnelles. La masse gravitationnelle (masse pesante) est égale à la masse inerte.

L’espace-temps, qui comprend les trois dimensions d’espace plus une quatrième dimension, le temps, est courbé au voisinage d’une masse et le mouvement d’une particule au voisinage de cette masse s’effectue en suivant le plus court chemin dans cet espace-temps.

 

 Retour au Sommaire Retour Index Sciences Physiques